Gamme G5 du laboratoire LLR-G5

Modes d’utilisation du Silicium Organique G5

Le silicium Le silicium organique G5

Silicium Organique G5, liquide et gel

Le Silicium Organique G5 est présenté sous deux formes : liquide et gel.

Le Gel est utilisé uniquement en applications externes (utilisation possible sur les muqueuses).

Le Liquide peut être utilisé, selon les besoins, par voie orale et en applications externes par pulvérisations, compresses, compresses étanches, dans les yeux, les oreilles, par micro-lavements vaginaux et anaux.

L’approche est différente selon que les utilisateurs sont « bien portants » (ou supposés tels) ou au contraire souffrent d’affections déclarées ou de séquelles de celles-ci.

Dans le premier cas, les utilisateurs les plus habituels conseillent une cure simple simple destinée à une « remise en forme » générale ; dans le second cas, les utilisateurs doivent inscrire leur cure dans le cadre du traitement médical qu’ils suivent par ailleurs avec leur médecin et ce, avec son accord.

Nous avons vu que le « capital silicium organique » diminue de façon inéluctable avec le temps.

Toute affection ou déficience de l’organisme peut donc être combattue avec un apport de silicium organique, le G5 joue ce rôle. Une ingestion ou une application locale de G5 résoudra donc le problème ou apportera un soulagement, mais la décroissance du stock de silicium organique se poursuivra après cet apport ponctuel.

L’idéal est donc de suivre des cures régulières de G5, qui rechargeront constamment l’organisme en silicium organique, permettant de maintenir constamment un meilleur état général et une défense de l’organisme plus efficace contre toute agression.

La cure consiste en l’absorption quotidienne de G5 pendant 1 à 3 mois ou 3 à 6 mois.

La quantité moyenne est comprise entre 1 et 3 bouchon(s) par jour, selon les besoins (10 à 30 ml 1 à 3 fois par jour).

Il est souvent conseillé de commencer par un bouchon quotidien, et de voir au bout d’une semaine si des résultats bénéfiques se font sentir au point de vue de l’état général.

Si ce n’est pas le cas, il convient d’augmenter la dose journalière à deux bouchons (soit 2 fois 30 ml) puis, si aucune amélioration ne s’est encore fait ressentir au bout d’une autre semaine, de passer à trois bouchons par jour. Dans la majorité des cas (90 %), trois bouchons (3 fois 30 ml) permettent d’obtenir une remise en forme très sensible.

Celle-ci se manifeste de multiples façons, telles que la reprise du sommeil et d’un appétit normal, un meilleur équilibre nerveux, une énergie accrue, etc.

Le premier bouchon est absorbé de préférence le matin à jeun et les autres (midi et soir) vingt minutes au moins avant les repas. Nombre de consommateurs du G5 conservent le produit dans la bouche 1 à 3 minutes en le « mâchant » avant de l’avaler.

Les utilisateurs habituels déclarent qu’il est important de suivre la cure sans interruption pendant 1 à 3 ou 3 à 6 mois, plus si le besoin s’en fait sentir, même si la remise en forme paraît très satisfaisante au bout de quelques jours.

La souplesse d’utilisation du G5 est telle que chacun est libre de l’utiliser à sa guise et selon les besoins qu’il ressent.

N.B. : le G5 est compatible avec n’importe quelle thérapie éventuellement en cours. Toutefois, si celle-ci oblige l’utilisateur à absorber des médicaments (allopathiques ou homéopathiques), il est souvent conseillé, pour une meilleure efficacité du G5, de prendre celui-ci séparément (par exemple 15 à 20 mn avant l’absorption des médicaments).

Il arrive parfois que, quelques secondes ou quelques minutes après l’absorption de G5, on ressente des picotements ou une sensation de chaleur diffuse dans le corps ; il s’agit d’un phénomène normal, et l’impression se dissipe au bout de quelques minutes.

Les picotements et/ou la chaleur sont parfois localisés dans une partie très précise du corps ; en ce cas, il convient de mémoriser la zone de l’organisme ainsi « désignée », qui correspond vraisemblablement à une affection locale quelconque, connue ou non, et d’en avertir son médecin traitant.

Il s’agit d’une cure identique à celle décrite précédemment, mais effectuée sous surveillance médicale avec analyses et contrôles spécifiques (analyses de sang, radios, examens cliniques, etc.).

À échéances régulières (3 à 6 mois), les bilans à disposition du médecin permettront à celui-ci de décider si la cure est suffisante ou doit être poursuivie, les doses maintenues, diminuées ou augmentées, et si le traitement complémentaire (avec d’autres formes d’utilisation de G5 et/ou de médicaments) est adapté ou doit être modifié.

Pour les affections lourdes, les doses quotidiennes recommandées par les médecins sont généralement comprises entre 3 et 9 bouchons e par jour,(1 à 3 fois 30 ml par jour, jusqu’à 30 ml toutes les 3 heures, voire 30 ml jusqu’à 9 fois par jour).

Dans le dossier Exemples d’utilisation, nous donnons quelques exemples de situations où l’utilisation systématique de G5 buvable est fortement recommandée par de nombreux médecins ou fait l’objet de témoignages détaillés de consommateurs.



Imbiber de G5 un (ou plusieurs) morceau(x) de coton (ou de gaze) d’une taille correspondant à la surface du corps à traiter.

Afin d’éviter l’évaporation, recouvrir le coton ou la gaze d’une feuille de plastique alimentaire assurant une bonne adhérence et conserver pendant la journée ou durant toute la nuit.

N.B. : souvent, on ressent une impression de légers picotements (généralement qualifiés d’ « électriques »), de chaleur (Cf. témoignages n° 41, 89) ou au contraire de froid, qui diffuse dans l’organisme. Ce phénomène est normal. Mais il arrive aussi qu’aucune sensation ne soit perceptible (ce qui ne signifie nullement que le G5 n’agisse pas !).

Les compresses provoquent parfois l’apparition de démangeaisons ou de rougeurs. Si celles-ci sont localisées exactement à l’emplacement du plastique, il s’agit d’une allergie à celui-ci et il convient de changer de marque. Si elles apparaissent sur toute la surface de la peau en contact avec les compresses, il s’agit dans la plupart des cas des conséquences du phénomène de macération. En ce cas, diminuer le temps d’application des compresses ou essayer les massages.

Rougeurs et/ou démangeaisons peuvent être accompagnées d’une sensation nette de chaleur interne très localisée, voire de douleur ou d’une élévation de température ; c’est généralement le signe que le G5 a déjà produit son effet (parfois après une seule application). En ce cas, il convient d’arrêter les compresses et d’observer l’évolution de l’affection durant quelques jours (consultations médicales, analyses de sang etc.).

Imbiber de G5 un (ou plusieurs) morceau(x) de coton (ou de gaze) d’une taille correspondant à la surface à traiter, puis appliquer sur la peau.

Souvent, on ressent une impression de légers picotements (généralement qualifiés d’ « électriques »), de chaleur ou au contraire de froid, qui diffuse dans l’organisme. Il est également fréquent que la sensation de froid soit suivie d’une sensation de chaleur, ou l’inverse. Ce phénomène est normal. Mais il arrive aussi qu’aucune sensation ne soit perceptible (ce qui ne signifie nullement que le G5 n’agisse pas !

Au bout de 20 minutes environ, enlever le cataplasme et laisser la peau sécher à l’air libre.

L’opération peut être renouvelée aussi souvent que nécessaire si la gêne ou la douleur persiste.

Imbiber de G5 un morceau de coton et en tamponner pendant 5 à 10 minutes la surface à traiter.
Remplir de G5 un vaporisateur n’ayant jamais servi, du type de ceux qu’on trouve en pharmacie. Vaporiser ensuite toute la surface à traiter. Laisser sécher à l’air libre ou masser légèrement (avec des mains propres !) jusqu’à pénétration complète du produit. Renouveler l’opération aussi souvent que nécessaire.

N.B.: ne jamais réutiliser un vaporisateur ayant contenu un autre produit ! Utiliser toujours un vaporisateur neuf, exclusivement réservé à l’emploi du G5 !

Étaler une mince couche de gel sur la peau puis attendre quelques minutes sans y toucher. Masser ensuite légèrement jusqu’à pénétration complète du produit. L’opération peut être renouvelée aussi souvent que nécessaire. Si des rougeurs ou des démangeaisons se manifestent, arrêter le traitement.

N.B.: pendant une demi-heure après chaque application de gel, éviter de mettre la surface de peau traitée en contact avec des produits corrosifs ou toxiques (ex. : liquides ou poudres à laver, insecticides etc.).

Retrouvez toute la gamme du Silicium Organique G5 sur notre boutique de complément alimentaires.

À propos de l'Auteur:

Psycho-sociologue de formation et très bon connaisseur des milieux professionnels de la santé, je m'autorise depuis nombre d'années à confronter les errances industrielles pharmaceutico-médicales et diffuse régulièrement nombre d'articles sur les questions de santé, dans une logique de réconciliation des médecines masculines et des médecines féminines, dites "naturelles" ou "douces", alternatives, de prévention et d'accompagnement des processus des médecines dominantes, parfois utiles ou indispensables, parfois si violentes dans leurs dérives.

8 commentaires

  1. jeannine

    bouteille ouverte depuis un certain temps peut on encore utilise merci

    • Oui, bonsoir,
      D’une façon générale, le G5 en litre se conserve un an ouvert et près de 4 fermé, selon date des lots ; le G5 en demi-litre : 4 semaines ouvert et environ 2,5 ans fermé selon les lots. Voyez aussi la question précédente et la réponse. Bien à vous, Christian Cotten

  2. christine

    Bonsoir j ai retrouvé un flacon qui n a pas été ouvert la date de peromption est de novembre 2014 puis je le boire ou pas merci beaucoup

    • Oui, bonjour,

      Un G5 qui « tourne » sent le souffre (oeuf pourri) et présente des filaments blancs dans le liquide. Ceci dit, si la date limite de votre flacon est Novembre 2014, il vaut mieux le donner à vos plantes vertes, qui apprécieront de toutes les façons. D’une façon générale, le G5 en litre se conserve un an ouvert et près de 4 fermé, selon date des lots ; le G5 en demi-litre : 4 semaines ouvert et environ 2,5 ans fermé selon les lots. Bien à vous, Christian Cotten

  3. gisele

    après deux implants dentaire, peut on mettre du gel de sillicium sur les gencives ; merci

    • Bonjour Gisèle,
      Il est tout à fait possible en effet de mettre du gel de silicium sur les gencives. Si vous réaliser des cures de G5 liquide vous pouvez également le garder en bouche quelques temps avant de l’avaler.
      N’hésitez pas à nous contacter à nouveau pour toute demande d’information !
      À bientôt.

  4. Catherine

    Bonjour,
    j’aimerai savoir si le sillicium organique en solution buvable, notamment, est contre indiqué en cas de grossesse.
    Merci !

Laisser un commentaire

*