Recherches d'effets correcteurs des perturbations par l'exposition à des champs EM thérapeutiques ou compensateurs

Chapitre 3 – Recherches d’effets correcteurs des perturbations biologiques par l’exposition à des champs EM thérapeutiques ou compensateurs

Dossier scientifique - CMO

 3.1. Les thérapies électromagnétiques non-thermiques

On comprend la sensibilité électromagnétique de faible intensité d’un organisme vivant à travers l’efficacité thérapeutique d’expositions à des champs électromagnétiques non-thermiques, dans des conditions cliniques contrôlées. Des expositions de divers types telles que celles qui, par exemple, favorisent l’accélération de la guérison des fractures (75 Hz), de l’ostéoarthrose (700 Hz à 1000 Hz) ou celles qui, en augmentant l’efficacité des rayonnements ionisants, permettent d’en administrer des doses plus faibles. Peut-être la thérapie par résonance micro-ondes est-elle encore plus remarquable, puisqu’elle permet de restaurer l’homéostasie dans un large éventail de pathologies par l’utilisation de rayonnement d’ultra-faible intensité d’une fréquence spécifique (G. Hyland).

Un exemple, en cardiologie, l’utilisation thérapeutique de séquences d’un rayonnement de micro-ondes de 42 GHz à 10 microwatt par cm2 entraîne une diminution de la tension artérielle et un ralentissement du rythme cardiaque avec effet sédatif (N. Lebedeva). D’une façon générale, les hôpitaux russes utilisent des fréquences de 30 à 300 GHz à des intensités hyper-faibles, de quelques microwatts.

Voir Bibliographie : 5. Thérapeutiques.

3.2. Les bioprotections électromagnétiques

Suivant la voie de recherche des thérapies électromagnétiques dont les émissions favorisent la réparation de tissus (osseux), l’arrêt de processus de destruction ou de multiplication anarchique et régularisent des dysfonctionnements cellulaires, des biophysiciens ont cherché à produire des effets de protection biologique contre des champs externes polluants grâce à d’autres champs favorables à l’équilibre biologique.

Une nouvelle approche biophysique de l’étude des interactions des rayonnements non-ionisants avec la matière a permis de mettre en évidence l’importance de la réponse biologique, adaptative et systémique d’un organisme vivant soumis à une exposition électromagnétique, par rapport à la réaction prévisible et stéréotypée d’une substance inerte.

Le caractère adaptatif de la réponse biologique d’un organisme vivant exposé à des rayonnements s’explique :

– d’une part, au niveau physique, par la complexité des interférences entre champs naturels et anthropiques au voisinage des organismes exposés ; cette complexité étant inhérente aux caractéristiques spécifiques (fréquence, amplitude, forme, phase) des champs interférents ;

– d’autre part, au niveau biologique, par la multitude des mécanismes d’action possibles (V. Binhi), susceptibles de rendre compte des interactions entre les champs exogènes et les champs endogènes générés par les organismes cibles.

Les différents modèles de réception biomagnétique permettent d’explorer les mécanismes intimes de la réponse biologique globale mise en évidence par les tests in vivo. Tecnolab a appliqué cette démarche expérimentale :

– d’une part, pour mettre en évidence le stress électromagnétique induit par les rayonnements non-ionisants de différents appareils irradiants ;

– d’autre part pour mettre au point une technologie dont l’oscillation de compensation permet de rendre biocompatible les appareils émetteurs.

De façon à évaluer l’efficacité protectrice de ces différents oscillateurs, chacun spécifiquement adapté au rayonnement stressant de chaque type d’appareils électroniques, des études ont été réalisées en milieu universitaire chez l’animal (embryologie, immunologie, endocrinologie, biologie cellulaire) et chez l’homme (clinique, psychophysiologie, neuropsychologie, ophtalmologie).

Pour concevoir une bioprotection de l’homme dans un champ électromagnétique qui le traverse en y produisant des modifications, le point de départ de notre équipe de chercheurs a été la recherche d’un rééquilibrage électromagnétique de l’homme, par une émission de compensation, lorsque son propre fonctionnement électromagnétique est soumis au stress des rayonnements artificiels qui l’entourent.

Le groupe scientifique de Tecnolab a donné la priorité aux liens entre les champs hyper-faibles externes ou exogènes et leurs subtils effets de résonance avec les champs hyper-faibles internes ou endogènes des organismes vivants.

Les études de chacun des paramètres hormonaux, immunitaires, neuro-endocriniens, microcellulaires, embryonnaires, génétiques, sanguins, ophtalmologiques et cliniques cités précédemment (calcium, corticostérone, ACTH, mélatonine, immunoglobuline G, oxyde nitrique, cortisol, monocytes, ADN) se sont faites parallèlement à la mise au point d’une technologie de protection par émission de compensation qui corrigerait les effets biologiques par une oscillation simultanée aux champs polluants.

L’application de ce principe de bioprotection par oscillation d’ultra-faible intensité compensant spécifiquement les interférences ioniques induites par les champs EM de chaque type d’appareil irradiant a fait partie de tous les protocoles d’expérimentation cités plus haut. Sur tous les paramètres biologiques étudiés, l’évaluation de l’efficacité de l’oscillation de compensation s’est faite en comparant les résultats entre le groupe exposé uniquement à l’appareil irradiant/polluant avec les résultats du groupe exposé à la fois au rayonnement d’un appareil irradiant/polluant et simultanément à l’oscillateur de compensation. La référence de l’équilibre biologique ou sanitaire ou le « critère de biocompatibilité absolue » étant le groupe témoin non exposé à l’appareil irradiant/polluant.

Les résultats montrent, sur tous les paramètres biologiques étudiés, un degré d’amélioration très élevé c’est-à-dire une protection biologique avérée et pour certains paramètres une correction totale de la perturbation biologique : les résultats étant alors les mêmes pour les témoins non-exposés que pour le groupe expérimental exposé avec l’oscillateur de compensation.

Voir Bibliographie : 2. Biophysique – mode d’action – 3. Champs ultra-faibles – 4. Expérimentations – exposition EM avec ou sans CMO – 5. Thérapeutiques – 6. Transposition des résultats de l’expérimentation animale à l’homme.

3.3. Appliquer le principe de précaution par une voie technologique

Si les effets biologiques liés à l’exposition aux CEM sont supprimés ou diminués par un moyen quelconque, on peut alors présager que cette approche éliminera ipso facto la possibilité ou l’existence, contestée ou pas, de leurs effets de stress biologique ou délétères (pouvant conduire à des pathologies plus ou moins graves).

Ce stress peut en effet être évité aux niveaux moléculaire et ionique par la mise en biocompatibilité des CEM avec les constituants des organismes vivants, avec l’utilisation de la technologie d’«Oscillation Magnétique de Compensation» (CMO*) expérimentée par Tecnolab.

Cette technologie réduit considérablement les effets mesurables du stress électromagnétique et devrait permettre de prévenir l’apparition des pathologies pouvant en découler.

Rendre biocompatible n’importe quel champ EM artificiel stresseur semble possible grâce à ces recherches innovantes et ces développements. Cette approche de bioprotection par la mise en biocompatibilité EM, développée à grande échelle, permettrait une application concrète du principe de précaution.

* CMO : Compensatory Magnetic Oscillator – Technologie Tecno AO.

Pertinence des paramètres biologiques étudiés en termes de santé publique

Extrait de : J. Youbicier-Simo. Les Champs Électromagnétiques et le Vivant, 2002.

« Le choix des paramètres biologiques étudiés a été dicté pour leur pertinence en tant qu’indicateurs d’états pathologiques.

C’est ainsi que la mortalité embryonnaire est un indice des anomalies apparues au cours du développement (tératogenèse).

Des variations anormales des taux sanguins de l’hormone adrénocorticotrope (ACTH : adréno-corticotropic hormone) et de glucocorticoïdes (corticostérone, cortisol) sont symptomatiques d’un état de stress. En outre, les glucocorticoïdes sont immunosuppresseurs et chez le sujet sain leur action immunosuppressive est contrebalancée par l’action immunostimulante de la mélatonine, ce qui assure le maintien des paramètres biologiques concernés dans les limites physiologiques (homéostasie). Par conséquent, un déséquilibre durable de cette balance au-delà des limites physiologiques pourrait avoir des retentissements sur les capacités de défense de l’organisme face à une invasion microbienne, par exemple.

Une formation accrue de micro-noyaux dans les cellules peut être le signe d’un dysfonctionnement du cycle cellulaire, de la mort cellulaire (apoptose) ou de la cancérogenèse. Enfin, une baisse de la prolifération des neurones (neurogenèse) dans l’hippocampe peut être associée à des troublesde la mémoire à court terme.

Les perturbations physiologiques induites par les rayonnements électromagnétiques sont en général associées à des variations de la concentration du calcium dans les cellules cibles. Sachant que le calcium est également un médiateur (second messager) important de la plupartdes réactions biochimiques intracellulaires, des fluctuations anormales pourraient s’avérer préjudiciables pour la santé. »

Voir Bibliographie : 6. Transposition des résultats de l’expérimentation animale à l’homme.

3.4. Modifier et normaliser la réponse biologique aux CEM chez l’animal

Deux modèles animaux ont été retenus par Tecnolab : le poulet, (embryon et poulet adulte) et la souris (saine et tumorisée). Ces animaux ont été soumis aux rayonnements électromagnétiques des appareils du marché : écran d’ordinateur, téléviseur, téléphone portable, ordinateur portable, antenne BTS de téléphonie mobile.

Pour chaque étude, est mesuré l’effet biologique de normalisation obtenu par l’oscillateur de compensation (CMO) installé sur l’appareil rayonnant, en comparaison avec les effets biologiques du rayonnement des appareils non équipés et avec les groupes témoins non exposés.

Il s’agit entre autres d’organismes immatures (embryons de poulet ou poulets juvéniles et donc en phase de croissance) ou de sujets fragilisés (souris atteintes d’un cancer), de tels organismes étant réputés les plus sensibles aux variations des facteurs de l’environnement.

L’utilisation d’appareils émetteurs réels pour les expérimentations permet d’étudier la réponse biologique à l’intégralité de leur spectre électromagnétique, en tenant compte ainsi de la totalité des caractéristiques du spectre des rayonnements émis (intensité, fréquence, forme, phase, amplitude, modulation, etc.), ce qui n’est pas le cas lorsque les rayonnements sont simulés en laboratoire à l’aide de générateurs d’ondes.

Les protocoles d’expérimentations sont de type toxicologique : c’est-à-dire que l’exposition des animaux est soit chronique (ordinateur, TV), soit répétitive (téléphone cellulaire, station relais) et de long terme (3 à 15 semaines). Une telle approche expérimentale, consistant à placer l’animal dans des conditions extrêmes d’exposition, présente plusieurs avantages. Elle permet :

  • d’évaluer réellement la toxicité des rayonnements ;
  • de détecter les cibles sensibles ;
  • de pronostiquer les répercussions d’une exposition à long terme à l’échelle humaine ;
  • d’expliquer probablement l’absence d’effets biologiques qui caractérise la grande majorité des études comportant une exposition à court terme.

 

Résultats de biocompatibilité EM et validations biologiques de la technologie CMO chez l’animal

Résultats détaillés, protocoles et références des travaux publiés disponibles sur demande.

A / Embryogenèse

L’étude de la mortalité embryonnaire d’une espèce (poulet) est un révélateur des anomalies apparues au cours de son développement et aboutissant à la mort.

Cette étude montre que même en situation d’exposition permanente (provoquant la mort des embryons pour leur grande majorité), l’oscillation de compensation est capable de maintenir ou protéger les processus vitaux fondamentaux, en ramenant le taux de mortalité à la quasi normale.

A contrario, ces résultats mettent également en évidence la toxicité biologique aiguë du rayonnement des appareils testés et plus particulièrement celle des ELFs. En effet la quasi suppression, par filtrage, du rayonnement micro-ondes des téléphones portables n’a pas diminué la toxicité (nb : le champ magnétique des ELFs ne peut être filtré ou supprimé).

% de mortalité des embryons (poulets)TémoinsExposésExposés + CMO
Écran informatique (ordinateur et TV) à tubes cathodiques23%57%29%
Ordinateur portable (LCD) (écran à cristaux liquides)16%61%31%
Téléphone portable/cellulaire15%59%27%
ELFs d’un téléphone cellulaire (micro-ondes filtrées. Rayonn. ELFs seul)15%76%27%

La production de corticostérone (chez le jeune poulet adulte) et de cortisol (chez la souris), hormone surrénalienne, est stimulée par l’hypophyse, glande du cerveau, carrefour des régulations hormonales et immunitaires elles-mêmes interdépendantes. Elle intervient dans la gestion du stress et s’oppose aux processus inflammatoires.

L’état de stress biologique observé pour les animaux exposés est ramené à la normale avec l’oscillateur de compensation, résultats que l’on retrouvera d’ailleurs chez l’humain dans l’étude des symptômes de stress chronique.

La quasi disparition de la production de mélatonine sous CEM montre bien l’incapacité de ces animaux exposés à gérer leur stress. À l’inverse, la présence de l’oscillation de compensation permet de retrouver des taux normaux de cette hormone, bien connue pour être électromagnéto-sensible.

 

Jeunes poulets exposés 38 jours à un écran informatique – ordinateur et TV – à tube cathodique

Bastide M, 1997, Youbicier-Simo B.J., 2001, Univ. de Montpellier.

i893

Production de corticostérone

Exposés : diminution de 50% par rapport aux témoins
Exposés + CMO :  taux normal égal aux témoins.

 

i894

Production de mélatonine

Exposés : diminution de 80% par rapport aux témoins.
Exposés + CMO :  taux normal égal aux témoins.

 

 

Souris exposées 15 semaines à un écran informatique cathodique

Dr. Faivre-Bonhomme, Hôpital Paul Brousse, Paris.
i895
Production de cortisol

Exposées : diminution de 57% par rapport aux témoins.
Exposées + CMO : diminution de 8% par rapport aux témoins.

 

 

Souris saines exposées 5 semaines à un téléphone portable GSM

Youbicier-Simo B.J., Bastide M., Univ. de Montpellier, 2001.
i896
Production de corticostérone

Exposées : diminution de 30% par rapport aux témoins.
Exposées + CMO : diminution de 12% par rapport aux témoins.

 

 

Souris tumorisées exposées 15 semaines à un téléphone portable GSM

Youbicier-Simo B.J., Bastide M., Univ. de Montpellier, 2001.

i897
Production de corticostérone

Exposées : diminution de 30% par rapport aux témoins.
Exposées + CMO : taux normal égal aux témoins.

 

i898Production d’ACTH

Exposées : diminution de 60% par rapport aux témoins.
Exposées + CMO : taux normal égal aux témoins.

 

Simultanément aux déplétions hormonales, la production d’anticorps IgG (immunoglobuline G : protéine d’une classe d’anticorps) disparaît chez les poulets exposés à l’écran cathodique et le nombre de globules blancs sanguins (monocytes) diminue, ce qui indique une dépression du système immunitaire. Les exposés + CMO montrent un taux d’anticorps et une production de monocytes égaux aux témoins non exposés.

Jeunes poulets exposés 38 jours à un écran informatique cathodique

i899
Bastide M, 1997, Youbicier-Simo B.J., 2001, Univ. de Montpellier.

Taux d’anticorps (IgG)Exposés : diminution de 95% par rapport aux témoins.
Exposés + CMO : taux normal égal aux témoins.

Souris exposées 15 semaines à un écran informatique cathodique

i900
Dr. Faivre-Bonhomme, Hôpital Paul Brousse, Paris.

Exposées : diminution de 58% par rapport aux témoins.
Exposées + CMO : taux normal égal aux témoins.

Souris exposées 11 semaines à un téléphone portable GSM

Youbicier-Simo B.J., Tecnolab.
i901
Prolifération des neurones

Exposées : inhibition de 25% de nouveaux neurones / aux témoins.
Exposées + CMO : prolifération égale aux témoins.

Le test consiste à compter sous microscope le nombre de fragments d’ADN présents et en surnombre dans les macrophages du péritoine (globules blancs, cellules du système immunitaire) des animaux exposés ou exposés + CMO. Ces micro-noyaux présents dans la cellule sont une première étape possible de processus cancéreux, si ces cellules anormales ne sont pas éliminées par les systèmes de défense de l’organisme. Ainsi, le nombre important de cellules comportant plusieurs micro-noyaux (+ de 2 noyaux) pour les organismes exposés au GSM montre clairement l’impact de son rayonnement au niveau fondamental du système biologique et la quasi norma-lisation obtenue avec l’oscillation de compensation (CMO) corrobore les résultats en embryogenèse décrits précédemment.

Souris exposées 15 semaines à un téléphone portable GSM

Youbicier-Simo B.J., Tecnolab ; Fernandez A., CNRS, Univ. de Montpellier.
i902

% de cellules comprenant + de 2 micro-noyaux d’ADN

Exposées : 33% par rapport aux témoins.
Exposées + CMO : 18% par rapport aux témoins.

Nous avons déjà vu précédemment le rôle capital du calcium dans l’ensemble des échanges cellulaires, en particulier pour les tissus du système nerveux. Le test suivant mesure la concentration du calcium dans les cellules de l’hypophyse, centre de régulation hormonale, et montre que l’exposition au rayonnement du GSM augmente sa concentration du simple au double. Simultanément, la libération d’ACTH (hormone de stress) par la même glande est multipliée par 4. Le CMO appliqué au GSM permet de ramener à la normale ces deux paramètres, témoins essentiels de la régulation des systèmes hormono-immunitaires.

Souris exposées 15 semaines à un téléphone portable GSM

i903
Dayanithi G., Univ. de Montpellier.

Concentration CA++ dans les cellules hypophysaires

Exposées : augmentation de 100% par rapport aux témoins.
Exposées + CMO : normale par rapport aux témoins.

 

 

i904
Libération d’ACTH (hormone) par les cellules hypophysaires

Exposées : augmentation de 400 % par rapport aux témoins.
Exposées + CMO : normale par rapport aux témoins.

 

 

Lire la suite.

La biocompatibilité par Oscillation Magnétique de Compensation – C M O

Dossier scientifique de synthèse – Données et résultats de Tecnolab – 2002-2003

À propos de l'Auteur:

Psycho-sociologue de formation et très bon connaisseur des milieux professionnels de la santé, je m'autorise depuis nombre d'années à confronter les errances industrielles pharmaceutico-médicales et diffuse régulièrement nombre d'articles sur les questions de santé, dans une logique de réconciliation des médecines masculines et des médecines féminines, dites "naturelles" ou "douces", alternatives, de prévention et d'accompagnement des processus des médecines dominantes, parfois utiles ou indispensables, parfois si violentes dans leurs dérives.

Laisser un commentaire

*