Marisol Touraine

Guerres biologiques, vaccins et mensonges d’États

Actualités

Guerres biologiques, vaccins et mensonges d’États :
citoyenne ministre Marisol Touraine, tu me fais bien rire !

Christian Cotten – 29 février 2016.

Il y a quelques mois, Marisol Touraine, sous la pression de l’opinion publique mobilisée par le Professeur Joyeux et nombre d’autres médecins intègres et souverains, après un « la vaccination, ça ne se discute pas » péremptoire, annonçait « un grand débat » sur la politique vaccinale de la France, puis le confirmait début janvier.

Vaccination: Marisol Touraine lance un « grand débat ». Le Républicain Lorrain – 12 01 2016.

Il y a quelques jours, un haut fonctionnaire du Ministère de la Santé démissionnait avec fracas : censé organiser ce débat de façon effectivement démocratique et contradictoire au sein de la Conférence Nationale de Santé, il a refusé de céder aux pressions visant à le contraindre de mener une pure opération de propagande radicalement mensongère.

La fracassante démission d’un haut cadre du ministère de la Santé. Le Parisien – Daniel Rosenweg – 20 02 2016

À la lecture de cet article et de ce qui va suivre, l’on ne peut que conclure que le « grand débat » annoncé par la Ministre de la Santé constitue ce qui se nomme ordinairement une pure escroquerie intellectuelle et une opération de manipulation de l’opinion publique au profit de l’industrie des vaccins-poisons. Trop drôle.

Voici donc le dossier de 28 pages du 19 février 2016, Rapport à l’IGAS, où Thomas Diétrich, ex-secrétaire de la Conférence Nationale de Santé rattaché au Directeur Général de la Santé explique pourquoi il démissionne, dans un rapport au vitriol adressé à l’Inspection Générale des Affaires Sociales. Très édifiant pour tous ceux qui s’intéressent à l’étude des moeurs gouvernementales.

L’auteur en souhaite sa plus large diffusion, notamment auprès des professionnels de la santé et nous vous invitons à le faire connaître largement en le téléchargeant. Sincères remerciements et félicitations à ce haut fonctionnaire qui choisit de respecter sa conscience et préfère son métier d’écrivain à la servilité.

Dans le même temps, mon ami homéopathe le Dr Marc Vercoutère, fervent défenseur de la santé naturelle, est condamné pour pratique illégale de la médecine, pour avoir protégé un enfant de 13 mois des poisons vaccinaux. Il explique le sens de son action militante dans le très riche dernier numéro de l’association ALIS dont il est président depuis quelques temps. J’ai le plaisir de vous offrir un extrait du numéro Mars-Avril-Mai 2016 du Courrier d’Alis.

Vous découvrirez tout particulièrement dans ce numéro du Courrier d’Alis un article du même Marc Vercoutère sur la fable du Virus Zika qui causerait des microencéphalies : la soudaine flambée de cas de microcéphalies au Brésil, qui serait prétendûment causée par le virus Zika (on attend un vaccin et l’antiviral magiques !) est en réalité le résultat d’au moins deux facteurs majeurs : l’explosion brésilienne de l’usage des pesticides en agriculture intensive et une campagne massive de vaccins obligatoires Diphtérie-Tétanos-Coqueluche, qui précède parfaitement l’augmentation spectaculaire des cas de microcéphalies. Très édifiant pour décoder les mensonges d’État.

Je vous suggère vivement de vous  abonner en soutien à cette excellente revue si vous souhaitez suivre le dossier des vaccins. C’est aussi une façon de soutenir le travail scientifique de salubrité publique que mène cette association depuis nombre d’années contre les industries des poisons sur ordonnance.

La citoyenne Marisol Touraine me fait bien rire, tant le travail qu’elle fait comme ministre momentanée au service de l’industrie des vaccins-poisons devient allégrement de mieux en mieux mis en lumière chaque jour, dans sa double dimension pitoyable et ridicule car désormais vouée à l’échec radical.

Car de plus en plus de français, dont en premier lieu les professionnels de santé, deviennent bien conscients de cette froide réalité : la planète et quelques-uns de ses grands peuples humains et animaux sont objets à ce jour d’attaques violentes de guerres bactériologiques – qui visent aussi très clairement l’infertilité de certaines populations – tant par les armes léthales des pesticides des cultures et des aliments, les larvicides versées dans l’eau au Brésil et ailleurs pour éradiquer des moustiques tout en empoisonnant les humains et les abeilles, les épandages chimiques aériens et les adjuvants des vaccins à nanotechnologies infertilisantes.

Guerres biologiques menées par quelques grandes industries des poisons et relayées très activement par un certain nombre de politiques qui ne « connaissent rien à la santé » (je cite un auteur célèbre sur ce dossier) et qui sont précisément placés au meilleur endroit pour servir leurs véritables maîtres empoisonneurs au dépens de la santé des populations.

Un jour, il va y avoir de la justice dans cette affaire. Vendre des actes de guerres bactériologiques pourrait finir par se voir vraiment, Madame la très momentanée « Ministre de la Santé ». Et il se pourrait qu’il y ait beaucoup de français qui en soient très mécontents. Un Directeur Général de la Santé et un médecin inféodé à l’industrie des poisons nommé organisateur d’un prétendu débat public démocratique ne bénéficient d’aucune immunité ministérielle ou parlementaire et ils restent intégralement pénalement responsables de leurs actes.  Le mensonge conscient et volontaire, consistant à nier le réel manifeste de multiples données scientifiques qui mettent radicalement en cause efficacité, utilité et sécurité des « vaccins-poisons » est aussi fondateur d’une responsabilité pénale.

Merci à nos lecteurs de faire circuler ces informations et de parler avec tous les médecins et autres professionnels de santé que vous rencontrez : ils doivent savoir, ou bien s’expliquer sur leurs contribution personnelle à l’empoisonnement des populations lorsqu’ils prescrivent et injectent des vaccins inutiles et dangereux.

Aujourd’hui, c’est jour de distribution de quelques cadeaux : en lien téléchargeable, le dernier numéro du Journal Morphéus. Lisez-le avec précaution : il bouscule beaucoup les neurones. Mais après la secousse, on se sent en général encore plus intelligent. Lui aussi à besoin de nouveaux abonnés : Morphéus fait un travail de grande qualité pour informer hors des sentiers battus et il a le privilège de se voir refuser systématiquement les avantages d’un numéro de Commission Paritaire tel qu’en bénéficie normalement la presse. Et son économie est très fragile. Merci de vous  abonner, vous ne serez pas déçus des informations que Frédéric Morin sait sélectionner et développer hors des discours des mensonges d’États.

Désolé pour ceux que les publicités dérangent : je tente de mon côté de rendre service avec de bons produits, utiles, efficaces et de la meilleure qualité possible, cela me permet aussi de diffuser largement des informations d’éveil des consciences, première antidote connue aux violences d’États.

N’hésitez pas à vous désinscrire si mes messages vous importunent ou au contraire à les relayer s’ils vous semblent le mériter.

Bien à vous,

Christian Cotten

À propos de l'Auteur:

Psycho-sociologue de formation et très bon connaisseur des milieux professionnels de la santé, je m'autorise depuis nombre d'années à confronter les errances industrielles pharmaceutico-médicales et diffuse régulièrement nombre d'articles sur les questions de santé, dans une logique de réconciliation des médecines masculines et des médecines féminines, dites "naturelles" ou "douces", alternatives, de prévention et d'accompagnement des processus des médecines dominantes, parfois utiles ou indispensables, parfois si violentes dans leurs dérives.

Laisser un commentaire

*